Manifestations 2018

 

 

Superbes instants de Musique Sacrée

Vendredi 10 août l’acoustique de l’église Saint-Martin a résonné aux magnifiques voix du groupe vocal Ruscino-Nunc-Dimittis, en présence d’une trentaine d’auditeurs dont Mr le maire et son épouse. Sous l’efficace direction d’Olivier Sans, ce récital consacré à la musique dite sacrée a débuté par trois Motets pour le temps de l’Avent du compositeur espagnol Diégo de la Muelas (18e), suivis du Sanctus et du Benedictus extraits de la messe de Noël de Tomas Luis de Vittoria. Un Ave Maria de Franz Bibel compositeur allemand a fait la transition avec le Credo de William Bird, compositeur anglais du 16ème , très chaleureusement applaudi. Mais c’est la superbe composition d’Hildegarde Von Bingen (12e) « Ô vertus de la sagesse », magnifiquement interprétée par Maïté avec beaucoup de sensibilité, qui a reçu une longue ovation du public conquis par la grâce de l’interprétation et la modernité du spectre sonore de cette composition de près de 900 ans. Olivier Sans a présenté son Evangile de saint Thomas, avant un nouveau détour en Angleterre avec Benjamin Britten et l’ouverture d’un Oratorio. Retour au 18e et en Espagne avec deux pièces pour le temps de carême de Diégo de la Muelas.

Toutes les pièces ont fait l’objet d’une présentation très détaillée par Olivier Sans qui a précisé l’origine, le sens de chaque composition avec un mot sur les compositeurs le tout avec humour. Professeur de percussion à Perpignan, Olivier qui dirige plusieurs groupes vocaux, recherche les trésors cachés de la musique sacrée, pour présenter un répertoire hors des sentier battus.

C’est sous un tonnerre d’applaudissement longs et nourris que s’est achevé cette délicieuse soirée.

 

 

 

 

  

Paella, hélico, et pyrotechnie clous de la fête d’été 

Ce week-end de festivité à Sénergues a débuté avec le marché gourmand dès vendredi 27 juillet au soir. Il a attiré de nombreux gourmets autour des producteurs locaux. Les animations du samedi ont commencé avec de la moto verte le matin, et l’après-midi un amical concours de pétanque en doublette a été remporté par le jeune Nathan Gaillac et sa maman Florence devant 28 équipes. La belle quiétude du soir a permis à la paella géante de se dérouler à l’extérieur de la salle des fêtes pour le plus grand plaisir de tous les participants. Le groupe Lomelindi a animé de main de maitre cette très agréable soirée sous les étoiles. Il a mis le feu jusqu’à une heure avancée de la nuit.

Dimanche matin le traditionnel déjeuner aux tripous, steak ou tête de veau a rassemblé les habitués mais aussi les vacanciers qui découvrent cette coutume locale. Ils ont pu également déguster le pain cuit au four à bois du village, par Pit et son complice Patrick. La messe dominicale a devancé l’apéritif d’honneur offert par la municipalité. Pendant ce temps Bruno Rault avait commencé ses baptêmes de l’air qui ont permis aux participants de découvrir les paysages, du ségala de Conques et de la vallée du Lot avec une superbe luminosité. Des baptêmes qui se sont poursuivi toute la journée. Le vide grenier pour les enfants  et les adultes a trouvé ses amateurs de chine. Mr Ballon a enchanté les petits même grands avec ses compositions extraordinaires.

En fin de soirée le duo Bruit de Fond a animé le cœur du village pendant que Jeune Montagne préparait l’Aligot Géant sur la place du château. Comme tous les ans le plat de la montagne a réuni vacanciers, résidents et pèlerins de Saint-Jacques, qui se sont tous retrouvés pour assister au splendide feu d’artifice, son et lumière tiré par FWF concept. Il a superbement mis en valeur le château et embrasé le village avec un magnifique bouquet final, salué par un tonnerre d’applaudissements.

Le tirage de la tombola a donné les numéros suivants : 0790- 3817 – 3976 – 4308 – 1859 – 3307 – 2570 – 0065 

 

 

Une audition de fin de stage de très haut niveau

Du 20 au 29 juillet, Béatrice Guillermin harpiste et Jean-François Simoine flûtiste ont animé, à Sénergues, une master classe de ces deux instruments. La classe de harpe s’est merveilleusement bien déroulée grâce à un prêt de harpe Salvi par la boutique l’Instrumentarium de Christophe Rançon. Au terme d’un stage intensif, la douzaine d’élèves a donné une superbe audition samedi 28 juillet en l’église Saint-Martin de Sénergues, en présence d’une soixantaine d’auditeurs. Dans son mot d’accueil Béatrice Guillermin a félicité tous les élèves pour le travail accompli pendant cette semaine et remercié la municipalité de Sénergues pour le prêt de salles qui ont permis un très bon déroulement des répétitions. « Nous aimons revenir tous les ans à Sénergues pour toutes ces conditions » concluait-elle avant de laisser Jean-François Simoine présenter les duos d’élèves flûte et harpe, flûte et piano et les œuvres jouées.

Cette audition a débuté par le menuet de la 1ère suite de G. Bizet, suivi de pièces de musique populaire très joyeuses de Béla Bartok. Une valse de Piotr Tchaïkovski et le concerto en do majeur de Vivaldi joué au piccolo par Catherine ont précédé le prélude de la suite Bergamasque de Debussy, suivi des suites Hongroises de Béla Bartok et d’une pièce de Piotr Tchaïkovski. Un charmant morceau du compositeur allemand Carl Reineke a devancé la scène des Champs-Elysées extraite de l’opéra Orphée de Glück. Ce sont les variations de Franz Schubert pour flûte et piano qui ont varié de la tristesse d’une marche funèbre à un final des plus guillerets, qui ont clôturé ce superbe récital des élèves que la belle acoustique de l’église a magnifiquement restituée. L’accompagnement au piano était assuré magistralement par Emmanuel Berrut professeur au Conservatoire de Toulouse. Toutes ces compositions d’une extrême technicité ont été merveilleusement interprétées par tous les stagiaires qui ont reçu un tonnerre d’applaudissement d’auditeurs conquis par leur talent plus que prometteur.

 

 

 

Tous les amoureux de la vallée réunis par le veau d’Aveyron

Débutée dès 8h du matin avec le traditionnel petit déjeuner aux tripous, dimanche 8 juillet, la fête de Notre-Dame-d’Aynès, s’est poursuivie par la messe célébrée avec dynamisme par le père Marek Malc, curé d’Entraygues et de la paroisse Notre-Dame des Eaux Vives.

L’excellent repas qui a suivi, avec un succulent et goûteux veau d’Aveyron, cuit à la plancha, a régalé les papilles des gourmets dont Paul Goudy, maire et son adjoint présents avec des représentants des associations de la commune et bien évidemment de tous les inconditionnels de cet adorable havre de paix et de verdure en bordure du Lot.

Tout l’après-midi le ventre-glisse installé dans le pré voisin a été le bienvenu, compte tenu de la chaleur estivale, et petits et grands s’y sont rafraichis tout en s’amusant. Mais le concours de quilles au maillet, qui a réuni 18 équipes, a vu une lutte serrée, entre débutants, amateurs et amateurs confirmés. Au bout de plus de 3 heures de jeux bien arbitré par le spécialiste Laurent Carles, c’est la paire Patricia Carles/Roland Molénat qui a gagné et remporté le jambon, devant Julien et Gérard Guibert qui devancent de peu la paire Belgo-Hollandaise Henri et Luc. Cette amicale compétition a tenu en haleine joueurs et spectateurs qui pour beaucoup découvraient ce jeu avec ses règles bien particulières.

Le président Jean-Pierre Combal et son bureau ont comme de coutume merveilleusement bien accueillis leurs hôtes pour une journée de détente et de convivialité appréciée de tous. Le résultat de cette agréable manifestation sera affecté aux travaux d’entretiens et de réparations du petit patrimoine de la vallée. 

 

 

La foule des grands jours à Pomiès

En effet environ 200 personnes se sont retrouvées dimanche 1er juillet 2018L'église de Pomiès pleine pour la traditionnelle messe de saint-Pierre en l’église saint-Pierre de Pomiès pour célébrer à la fois saint-Pierre mais aussi la fin des travaux de restauration de cet édifice de style préroman, avec la présence de nombreux amis venus de Saint-Félix-de-Lunel, d’Espeyrac, de Grand-Vabre… Au cours de la messe, frère Ismaël, en se réjouissant de la beauté retrouvée de cette église, dans son homélie a prôné le rassemblement, la solidarité et les rencontres entre les habitants.

A la sortie de l’office, la municipalité a offert le vin d’honneur. En préambule, Paul Goudy, maire, s’est Tous les intervenants unanimes pour saluer la qualité de cette restaurationrappelé sa jeunesse à Pomiès où il est allé à l’école et se déclare très heureux d’accueillir Michelle Buessinger et Christian Tieulier, conseillers départementaux, ainsi que Pierre Lançon de la société des lettres de l’Aveyron et bibliothécaire à Conques. «Cette fête a été initialisée par les habitants de Pomiès et la commune. Depuis 20 ans le soucis des différentes municipalités a été de sauvegarder ce patrimoine vernaculaire. La dernière protection est la réfection complète de la toiture avec l’aide de l’état et du département. Tout cela se fait avec des hommes et de la volonté » concluait-il avant de céder la parole à Colette Maurel de Pomiès. Celle-ci a tenu à remercier la famille Levain qui a offert 3 nappes d’autel pour la circonstance, et souligné la présence de Eliette Ladrech épouse Romiguière et de Carmen Rouquette anciennes institutrices à Pomiès.  Elle a une pensée émue pour Gérard Falco qui avait œuvré pour la réalisation des travaux intérieurs réalisés par les entreprises Allanche et J.C. Sanhes. Michelle Buessinger après avoir salué les habitants de Pomiès se déclare ravie que le département ait pu accompagner ces travaux. Christian Tieulier dit avoir passé un moment de méditation dans un cadre particulièrement agréable et plein de charme et félicite tous les acteurs de cette restauration. « Le président J.F. Galliard est très attaché au patrimoine. Je sais que vous avez des projets pour Montarnal, nous vous accompagnerons » concluait-il.

Le groupe folklorique Lous Castelous a ajouté sa bonne humeur à la convivialitéPendant le vin d’honneur, le groupe folklorique local « Lous Castelous », malgré la chaleur, a présenté ses danses, puis place au repas pris sous les chapiteaux prêtés par l’association de Notre Dame d’Aynès. La solidarité des habitants et des familles de Pomiès a été très efficace pour préparer, accueillir, et servir tous les convives.

Après le repas, Jean-Claude Richard au cours de sa conférence* a retracé l’histoire de cette église depuis le 9ème siècle jusqu’à aujourd’hui, avec de nombreuses citations et anecdotes relevées dans les visites pastorales, qui font mention du mauvais état récurrent du bâtiment pendant des siècles. Il a terminé en relatant les différentes phases des travaux de toiture réalisées par Nicolas et Georges Servières.

 * Retrouvez le texte complet de cette conférence à la page Pomiès d'Histoire et Patrimoine de la rubrique Tourisme et Loisirs

 

 

 

  

L’école fait son cinéma

Dans le cadre du projet pédagogique de l’année scolaire, l’association de cinéma itinérant  Mondes et Multitudes, est intervenue au RPI d’Espeyrac-Lunel-Sénergues pour créer 3 courts métrages. Mardi 26 juin 2018 dans la salle des fêtes de Sénergues, grande première pour la sortie sur grand écran du film réalisé par nos futures vedettes en jupes et culottes courtes en présence  150 parents et grands-parents d’élèves. En préambule, Andréa, de Mondes et Multitudes, a retracé les étapes du tournage et des trucages, la découverte de la caméra, les enregistrements des voix et des bruitages. Puis Amandine Combier, directrice du RPI, a précisé que les scénarii de ces trois films du projet, ont été écrit par les enfants eux-mêmes, qui ont également réalisé et peint les décors. Elle remercie chaleureusement l’association des parents d’élèves qui a financé ce projet, ainsi que la municipalité qui a mis la salle des fêtes à disposition. Une municipalité qui était représentée par Jean-Claude Richard, adjoint et Delphine Servières conseillère municipale, Mr le maire étant empêché.

La projection du Rêve de la Sirène réalisé par la classe des Petites et Moyennes Section a été suivi du Rêve dans les Dents réalisé par les grandes sections les CP et les CE1. Et pour clore ce festival du court métrage les élèves de la classe de CE-CM1-CM2 de Lunel ont réalisé le Rêve de Macaron. Il va sans dire que chaque court métrage empli d’humour a fait l’objet d’applaudissements nourris.

Pour la plus grande joie des petits et des grands, Mondes et Multitudes a ensuite proposé un ciné-concert avec quatre courts métrages de Walt Disney, extraits « d’Alice comédies » réalisés en 1924 et 1926. Merveilleusement bien accompagnés, comme à l’époque par le pianiste, Éric Brédard, ces petits films où se mélangent et s’incorporent les premiers dessins animés font preuve d’une inventivité inouïe dans l’art du trucage pour l’époque.

Après cette agréable soirée cinéma, parents, enseignantes et enfants ont poursuivi la séance autour du verre de l’amitié et d’un repas partagé.  

 

 

 

 

 

Les familles réunies autour des accueillantes familiales

En ce jour de la Saint-Jean, les co-présidents de l’association de la Maison de l’Ambroisie, Daniel Joulia et Marie-Odile Mercier, avaient le plaisir d’accueillir les familles des personnes accueillies pour un convivial et amical repas pris en commun avec le personnel accueillant, titulaires et remplaçants, Nadia, Marie-Noëlle, Maryse.

C’est donc une cinquantaine de personnes qui ont pris place sous l’immense chapiteau amené par Robert Saules, gendre d’une résidente, pour ces sympathiques agapes. Parmi les participants, Nicole Cristofari présidente de l’ADMR de l’Aveyron, Paul Goudy maire de Sénergues et son adjoint, ainsi que Claudine Falco première présidente de l’association gestionnaire de cet Accueil Familial Regroupé créé par la commune et ouvert en 2013. Certains membres des familles présentes avaient fait un long trajet pour participer à cette rencontre qui se perpétue depuis plusieurs années. Tous les participants avaient amené qui une entrée, une salade, un dessert etc… mais pour compléter il y avait des grillades. Bravo à Sébastien et Richard les préposés aux grillades qui malgré la chaleur sont restés stoïques devant les braises.

Ce fut un très agréable moment de retrouvailles pour certaines personnes qui ne s’étaient pas vus depuis plusieurs années, pour cause de vie  professionnelle ou d’éloignement familial. D’autres ont fait connaissance et échangé autour de ce concept d’accueil qui permet aux personnes âgées en perte d’autonomie de continuer leur parcours de vie sur le lieu de leur existence, sans déracinement.

 

 

 

 

 

Périple Périgourdin pour le club de l’Amitié

Jeudi 7 juin, cinquante-sept adhérents de ce club se sont retrouvés dès 5h30 du matin pour leur habituelle sortie de printemps, direction le Périgord. Après un arrêt petit-déjeuner à Livernon, direction Sarlat, via Gourdon où les participants ont eu une pensée envers le regretté Gérard Falco ancien président du club y avait travaillé pour la DDE du Lot. Arrivés à Sarlat-la-Canéda, le groupe était attendu par deux guides pour une visite du vieux Sarlat restauré grâce à la loi Malraux. Cette ancienne et attachante cité, fondée au 8ème siècle autour d’une abbaye bénédictine, avec ses petites ruelles, ses superbes maisons dont l’appareillage en pierres de taille choisies dans un beau calcaire ocre blond, avec généralement un rez-de-chaussée médiéval et des élévations gothique ou Renaissance, comme la maison natale d’Etienne de la Boétie, ont séduit tout le monde. La vrai fausse lanterne des morts derrière la cathédrale Saint Sacerdos, conserve toujours son mystère depuis son élévation en 1147 pour commémorer le passage de Saint-Bernard. Quoiqu’il en soit cela n’a pas coupé l’appétit des voyageurs qui ont dégusté à Sarlat les délicieuses spécialités périgourdines avec foie gras et magrets de canards.

Changement de décor l’après-midi avec la découverte de Lascaux 4, qui est la reconstitution de la grotte découverte fortuitement en septembre 1940 par quatre jeunes partis à la recherche de leur chien tombé dans un trou. Cette très intéressante visite replonge 20 000 ans en arrière, où il régnait un climat glaciaire avec un paysage désertique, et des animaux qui ont soit disparus ou migrés vers le cercle polaire. La traversée des 230m de la grotte superbement reconstitués ont été un émerveillement pour tous, tant par la découverte de cet art pariétal de l’homme  de Cro-Magnon, notre ancêtre, que par la prouesse technique de cette réplique. Les parois sont couvertes de plus de 1500 représentations d’animaux où l’homme n’est représenté qu’une seule fois. La justesse du trait, les couleurs et surtout le fait que toutes ces bêtes soient en mouvement sur les volumes de la paroi avec une savante utilisation du relief, laissent songeurs et perplexes même les plus érudits. Il y a incontestablement un style Lascaux qui s’est perpétué à cette période de l’histoire. Cette plongée émotionnelle s’est poursuivie dans les salles de l’atelier de Lascaux qui présentent les maquettes des travaux de copie.

Les commentaires historiques ou géologiques de Jean-Claude ont été complété par des chansons et des blagues tout au long du parcours.

Cette très agréable journée s’est achevée dans la bonne humeur avec le traditionnel casse-croute du soir offert par le club, qui s’est déroulé dans le cadre du superbe site d’Uxellodunum à Capdenac le Haut, où aurait eu lieu la dernière bataille de Vercingétorix contre Jules César.

 

 

 

 

 

 

D’enrichissantes rencontres lors des portes ouvertes de la Maison de l’Ambroisie

Cet Accueil Familial Regroupé dont le nom provient de la mythologie grecque et non de la plante, a ouvert ses portes au public dimanche 3 juin de 10h à 17h. Les accueillantes, Nadia, Marie-Noëlle, Angélique, Ta-Ti Rosa, les membres bénévoles du conseil d’administration gestionnaire pour le compte de l’ADMR, ont accueilli et renseigné toutes les personnes qui sont venues découvrir ce maillon du parcours de vie qui s’insère entre le domicile et l’EHPAD.

Dans l’après-midi, Daniel Joulia, Président de l’association et Mr le Maire Paul Goudy, ont reçu la visite de Anne-Marie Enjalbal de Naucelle. Cette retraitée, active militante au sein de la CFDT, recherche tous les types de concept qui peuvent s’intégrer dans le parcours d’accompagnement du vieillissement avant la maison de retraite. Elle s’est déclarée très intéressée par ce concept d’accueil familial où une personne dite accueillante prend en charge trois personnes âgées plus ou moins dépendantes, dans une structure dédiée et entièrement pensée pour cet accompagnement personnalisé. De riches échanges ont eu lieu sur cet accompagnement qui vise à éviter le déracinement des personnes âgées qui peuvent ainsi continuer à s’épanouir dans leur milieu où elles ont vécu. Mme Enjalbal qui a déjà réalisé un recensement des différentes propositions de logements intermédiaires est fortement attachée à ce type de structure à visage humain. Elle partage l’idée avec Mr le Maire, d’un maillage qui permettrait justement de conserver tous ces liens de proximité intergénérationnels très importants dans l’accompagnement du parcours de vie des personnes en perte progressive d’autonomie, « mais pour cela il faut une volonté politique de soutenir les communes du milieu rural pour la création de ce type de structure et la mise en place d’un maillage territorial judicieux »  poursuit Mr le Maire. Ravie de tous ces renseignements Mme Enjalbal, précise que toutes les réflexions en cours vont faire l’objet de remontées au niveau du bureau national.

Gâteaux faits maison et verre de l’amitié ont accompagné ces rencontres.    

 

 

 

 

 

 

Les écoliers de Sénergues sur la trace des ancêtres

Tout ceci a commencé le 10 avril 2018 lorsque Bérangère Molénat, responsable au Musée de Salle-la-Source est venue à l’école de Sénergues rencontrer les élèves pour leur parler de la vie autrefois dans le monde rural. A l’aide de différents objets elle leur avait fait découvrir leur utilité quotidienne aujourd’hui disparue. Cette découverte avait été suivie d’une visite du village, à la recherche des vieux métiers disparus.

Pour compléter cette approche, une découverte du musée des arts et des Métiers traditionnels de Salle-la-Source était programmée. Celle-ci a eu lieu vendredi 1er juin. Vingt-six élèves des classes d’Amandine Combier, directrice, et de Maryse Berthault accompagnés par Joëlle Clot et Jean-Claude Richard, adjoint la mairie sont allés à la rencontre des 5000 objets présentés dans cette ancienne filature de laine du 19ème siècle.

Les plus petits ont visité les trois salles en compagnie de Jean-Claude, guide du Musée, qui leur a fait faire une chasse aux trésors pour découvrir un certain nombre d’objet à l’aide de photos. Pendant ce temps les élèves d’Amandine visionnaient un petit film sur la vie d’autrefois avec des interrogations ou des explications de Bérangère selon les scènes de la vie courante présentées. S’en est suivi une découverte in-situ sur les 3 étages du musée, de l’ensemble des objets vus dans le petit film documentaire. A l’aide de fiches sur lesquelles figuraient des outils, des ustensiles, employés aujourd’hui, ils devaient en petit groupe retrouver la correspondance ancienne de ces objets. Planches de lavandières, battoirs, cantou, galoches, sabots, gabarres, nau, maies pour pétrir le pain, anciennes ruches… n’ont plus de secrets pour ces petits écoliers qui ont pu, grâce à cette enrichissante visite visualiser le quotidien de leurs ancêtres.

Grâce à un bon travail préparatoire de leurs institutrices tous les élèves ont fait un parcours sans faute. Cela leur a valu les félicitations des guides pour leur tenue, leur écoute et leur concentration tout au long de cette matinée.

Après un piquenique dans la cour intérieure du musée gracieusement mis à la disposition des enfants pour pouvoir s’abriter du soleil, une fois n’est pas coutume par les temps qui courent, tout le monde est reparti en direction de l’école avec plein de documentations et des fiches à compléter afin de poursuivre en classe cette enrichissante visite du musée.

 

 

La statue de la Vierge a retrouvé sa beauté grâce à l’Amicale des Enfants de Sénergues

Erigée en 1923 sur un terrain offert par Mr Cassagnes, en hommage à la centaine de disparus de la commune lors du conflit mondial de 14-18, cette statue de la vierge a été vénérée par de nombreuses générations. Pendant des décennies eut lieu des processions tous les 15 août et lors des fêtes Dieu.

Régulièrement repeinte bénévolement par le regretté Louis Fournier, artisan peintre de Sénergues, récemment décédé, elle avait besoin d’un rafraîchissement. C’est chose faite grâce à l’Amicale des Enfants de Sénergues qui vient de la faire restaurer entièrement. Fin avril 2018, l’entreprise de Sébastien Costes après l’avoir sablée a fait quelques reprises de maçonnerie, avant de laisser la place à Mme Catherine Perche, artiste peintre de Pruines, qui lui  a redonné toute sa beauté. Avec des tons pastels de très bon goût, elle a su faire ressortir toute la finesse des visages et le drapé de la robe. Elle a également refait le cartel du socle avec l’épigraphe « Ô Marie conçue sans péché priez pour nous et pour nos morts 1914-1918 ».   

Brigitte Gonthier, présidente de l’amicale des Enfants de Sénergues, avec la réfection de ce symbole du sacrifice des aïeux de la commune,  prouve encore une fois les liens forts d’amitié qui unissent les Sénerguois de Paris avec ceux du pays.  

 

 

 

 

 

Des portes ouvertes réussies à l’école de Sénergues !!!

Samedi 7 avril, les trois enseignantes du Rassemblement Pédagogique Intercommunal, Espeyrac-Saint-Félix-de-Lunel-Sénergues, ont ouvert le site de Sénergues de 10h à 12h afin d’accueillir en toute convivialité les parents, les enfants, et les futurs inscrits pMr le Maire Paul Goudy en conversation avec Eliette Sanhes, ancienne directriceour une découverte du site et des moyens attachés.

Plus de soixante personnes, dont Eliette Sanhes, ancienne directrice à l’école de Sénergues, sont venues visiter les salles de classes équipées de tableaux blancs numériques interactifs mais aussi de tablettes. De nombreux échanges très constructifs ont eu lieu autour de la vie à l’école, du projet culturel, de la pédagogie, du matériel de manipulation, des exercices en salle de motricité….,  en présence de Paul Goudy, maire de Sénergues, du personnel communal, et bien sûr d’Amandine Combier, directrice, avec Maryse Amandine Combier directrice du RPI a répondu aux nombreuses questions des parents.Berthault enseignantes au site de Sénergues et de Caroline Nayrolles enseignante au site de Lunel.

Les enfants n’ont pas été les derniers pour faire connaissance avec leurs futurs camarades. Ils ont été séduits par les classes, ce qui présage une rentrée 2018-2019 sous les meilleurs auspices, avec une équipe pédagogique soudée, pour l’accueil, le bien-être et la réussite des enfants, en lien permanent avec le personnel communal et les mairies.

Félicitations à Amandine, Caroline, Maryse les trois enseignantes pour leur mobilisation et leur implication dans la réussite de cette journée avec le soutien des parents d’élèves.

Les inscriptions pour la prochaine rentrée scolaire sont à faire dès à présent auprès des mairies de Sénergues et de Lunel pour chacun des sites concernés.

 

 

 

Notre Dame d’Aynès a accueilli les amateurs de belote

Le traditionnel concours de belote de Notre Dame d’Aynès, organisé par l'association éponyme, a permis à 28 doublettes de s’affronter amicalement cartes en main. Après une âpre bataille, il a fallu attendre les derniers tours pour désigner les gagnants de la soirée. C’est finalement l’équipe Rudelle-Rudelle qui s’est imposée d’une dizaine de petits points devant l’équipe des « coustoubis anglophones » Janet et Henri. A la troisième place des représentants de Grand Vabre avec la doublette Viargues.

L’organisation assurée par l’éternel Jean-Pierre Combal ainsi que la restauration d’avant ou d’après concours par une équipe de bénévoles toujours aussi efficace ont permis à toutes et à tous de passer une bonne soirée dans ce petit hameau médiéval, niché dans la vallée du Lot.

Le résultat de cette manifestation viendra s'ajouter aux autres pour la restauration du patrimoine de la vallée. Rendez-vous en juillet pour la fête locale.

 

 

Une fructueuse chasse aux œufs

En ce beau dimanche Pascal et sous un inespéré soleil radieux, Magali Sirvin, présidente du comité des fêtes, a eu le plaisir de pouvoir organiser la première manifestation du comité des fêtes de l’année, qui semblait compromise par la bruine matinale. Vers 15h45 à l’heure convenue une bonne trentaine d’enfants de Sénergues et des communes environnantes se sont réunis sur la place de l’église. Le top départ n’a été donné qu’à 16h malgré l’impatience de certaines ou de certains, désireux de partir rapidement à la chasse dans les bosquets de la placette, où, le comité avait soigneusement caché le précieux butin.

Après une rapide chasse tous ont bien rempli leur petit panier. Les plus généreuses partageant avec les quelques retardataires pour que tout ce petit monde soit pleinement satisfait. Pour continuer cette sympathique après-midi le comité a offert une collation à tous les participants petits et grands.

 

 

 

Baptêmes et fêtes pascales

Dimanche 1er avril a eu en l’église Saint-Martin de Sénergues, la messe de la fête de la résurrection du Christ, qui a réuni toute la paroisse Saint-Jacques Dourdou et Dazes. Frère Ismaël, prémontré de Conques, assisté de François Serre, diacre, ont présidé cette cérémonie en présence d’une belle assistance venue des quatre horizons de la paroisse.

Lors de cette célébration pascale, la communauté chrétienne et le relais paroissial de Sénergues ont eu le plaisir d’accueillir en leur sein Louane Entraygues, 10 ans, de Pruines, et Gabin Castanier, 18 mois, originaire de Sénergues, qui ont reçu le sacrement du baptême. Entourés de leurs parents, parrains et marraines, grand et arrière grand parents ils ont été baptisés au cours de l’office avec l’assentiment de leurs parents, parrains et marraines. Le déroulé de la messe s’est poursuivi ensuite jusqu’à la bénédiction finale, où tous les participants se sont souhaités de bonnes et joyeuse fêtes de Pâques. Le journal présente ses plus sincères félicitations aux parents, Romain et Aurélie Castanié, aux grands parents Martine et Michel Castanié, Francis et Marie-Claire Marragou, ainsi qu’aux arrières grands-parents, Eliette et Raymond Panissié et Claudette Marragou de Sénergues.

 

 

 

Une fascinante découverte du Burkina-Faso

Laurette Panissié, membre de l’association des amis de Guié, avait le plaisir d’accueillir vendredi 30 mars à la salle paroissiale, une quarantaine de participants, dont Mr le maire et son épouse accompagné de ses deux adjoints, pour une présentation du rôle de l’association et de la vie au village de Guié. En effet Pascal administrateur général de la ferme expérimentale de Guié est de passage en France quelques jours. Aussi Elisée Viguié, président de l’association Villefranchoise, lui a permis de prendre contact avec les personnes qui aident depuis 31 ans, au développement exemplaire de cette ferme expérimentale créée par Henri Girard en 1986. Elle regroupe aujourd’hui 11 villages et 11 000 habitants.

Cette enrichissante rencontre a débuté par une petite vidéo qui retrace la lutte contre la désertification, le sous-développement avec l’éducation et la scolarisation, soutenue par les parrainages, la création d’un orphelinat, l’installation d’infrastructures, et surtout la recherche de solutions pour la gestion de l’eau. En effet il ne pleut que quatre mois par an pour assurer les cultures, le reste du temps c’est la saison sèche qui a tendance à s’allonger.

Après ce petit film, Pascal développe les quatre programmes principaux de la ferme de Guié. Le premier est l’agroenvironnement avec la création de périmètres bocagers pour fixer l’avancée du désert et permettre d’abriter les cultures vivrières expérimentales qui seront ensuite réparties aux paysans des villages environnants. La gestion primordiale de l’eau fait partie de ce programme. Le deuxième est l’éducation. Grâce aux parrainages mis en place par l’association des amis de Guié qui assurent la prise en charge de 90% des frais de scolarité, les élèves peuvent apprendre leur langue locale le Moré mais aussi le Français. Le troisième concerne la petite enfance avec l’orphelinat, la pouponnière et la formation de nounous. Le quatrième est consacré à la santé avec l’éducation nutritionnelle pour faire face aux famines et aux enfants dénutris.

Pascal souligne la présence d’Isabelle et Benoît Zeller du domaine de Sénos, qui il y un an sont venus faire une action humanitaire avec la distribution de lampes solaires. De nombreux échanges ont lieu avec la salle sur les cultures, les récoltes, l’accès à l’eau, le travail des femmes qui préparent les terrains à cultures mais aussi les marigots pour l’eau, celui des hommes qui commercent avec la capitale Ouagadougou, l’attribution des terrains par la loi palabre, etc…

Après avoir retracé le rôle fondateur d’Henri Girard qui a abouti à une autosuffisance alimentaire et à cette structure exemplaire, Pascal déclare : « Votre contribution produit des résultats qui permettent de limiter l’exode rural. Je vous félicite et vous en remercie chaleureusement. Guié signifie défi, le défi est relevé » concluait-il avant le verre de l’amitié.

 

 

 

 

Le chevreau rassemble les aînés

Mardi 27 mars, Solange Ladrech, présidente du club de l’Amitié de Sénergues, avait le plaisir d’accueillir environ 80 membres pour le traditionnel repas chevreau de printemps. Parmi les participants, Mr le maire, Paul Goudy et son épouse ainsi que son adjoint. A noter également la présence fidèle de Jean Gaillac président du club voisin d’Espeyrac.

Solange dans son mot d’accueil rappelle le programme des activités de l’année. La date du  repas d’automne et du banquet d’hiver vont être fixées prochainement. Paul Goudy salue tous les participants et principalement la nouvelle équipe dirigeante du club. Il félicite Solange pour avoir pris la relève de Marcel Panissié et de Gérard Falco à la présidence, en soulignant le rôle important des  associations dans nos communes rurales. Elles participent au lien social et à l’accueil des nouveaux arrivants. Il informe qu’une fête de la restauration de l’église de Pomiès est prévue le 1er juillet. Puis il termine en donnant des nouvelles des travaux actuels et à venir de la commune.

Dans une salle des fêtes bien décorée par les membres du bureau, les convives ont apprécié les mets préparés par l’enfant du pays Pierre Boscus. Le chevreau à l’oseille a recueilli tous les suffrages et régalé les papilles.

Au cours de  ces agapes, les responsables du club ont pris les inscriptions pour la sortie d’un jour à Sarlat le 7 juin qui est quasi-complete et le voyage en Ardèche du 26 au 29 septembre où il reste encore des places. Toutes les personnes intéressées par ce voyage doivent prendre contact avec les responsables du club : Solange Ladrech 09 62 15 66 14 – Monique Brégou 05 65 69 80 46 – Ginette Richard 05 65 72 85 40.

 

 

 

Les Musicaïres ont rencontré leur public

Fidèles à leur public « Les Musicaïres del Païs » ont accueilli dimanche 18 mars à la salle des fêtes de Sénergues les amoureux des danses traditionnelles. Tout l’éventail des danses folkloriques a été déployé par la quinzaine de musiciens talentueux de l’association des Musicaïres présents. Après une première mise en jambe place au réconfort avec les excellents choux farcis préparés par la joyeuse équipe du groupe folklorique local « Lous Castelous » animé par Benoît Clot. Ensuite la salle a été très rapidement remise en état par tous les membres des Castelous pour la suite de cette soirée. Bien réconfortés tous les danseurs ont repris le chemin de la piste de danse pour une deuxième partie endiablée jusqu’à minuit avec toujours un riche répertoire qui a comblé le public.

Les « Musicaïres » poursuivent leur tournée et vous donnent rendez-vous dimanche 25 mars à La Bastide l’Évêque de 16h30 à minuit.

 

 

 

 

Un beau soutien au  Secours Populaire Français

Samedi 3 mars, la salle des fêtes de Sénergues accueillait la devenue traditionnelle braderie du Secours Populaire Français. A partir de 14 h de très nombreux soutiens à l’action de solidarité du Secours Populaire Français en faveur des plus démunis dont le nombre ne fait que croître, sont venus apporter leur participation. Parmi ces nombreux présents des personnes venues de loin y compris de départements voisins, des représentants de diverses associations, mais aussi l’épouse de Mr le Maire et le 2ème adjoint qui ont toutes tenu à marquer leur soutien.

La grande braderie qui offrait à des prix très réduits des vêtements, des livres pour tous les âges, mais également des chaussures, des jouets et des objets décoratifs a satisfait des acquéreurs.

Le quine richement doté de plus de quatre-vingt lots a fait de nombreux heureux y compris parmi les cartons préachetés. Les gros lots joués carton plein ont réservé leur habituel lots d’espérance et de désillusion. Le congélateur offert par Conforama dans le cadre du partenariat avec SPF est parti en direction de Maurs dans le Cantal, tandis que le lot de casseroles allait à Espeyrac et la table et les quatre chaises offerts aussi par Conforama sont restés sur Sénergues. Les enfants n’ont pas été oubliés avec un quine gratuit qui a récompensé tous les joueurs. Un quine réservé uniquement aux non-gagnants a permis à quelques-uns de ne pas reparti bredouille.

Martine Teil secrétaire départementale du Secours Populaire a tenu à féliciter Ginette et toute l’équipe de Sénergues pour la préparation de cette journée de solidarité qui se déroule toujours dans une excellente ambiance avec une bonne participation.

 

 

Le Club de l’Amitié fait carton plein

Le tout nouveau bureau du club de l’Amitié, fraîchement élu en janvier 2018, a eu le plaisir d’accueillir de très nombreux participants dimanche 25 février à la salle des fêtes de Sénergues. En complément de cette belle présence, beaucoup de cartons avaient été préachetés.

La présidente Solange Ladrech dans son mot d’accueil a tenu à saluer la présence de nombreux amis venus des villages voisins et même parfois de plus loin. Elle remercie chaleureusement tous les généreux donateurs, membres du club et commerçants qui ont richement doté ce quine. Georges Costes comme à son habitude a soufflé le chaud et le froid, tout l’après-midi, provoquant des oh !! des ah !! de désillusion mais aussi des quine de joie.

Après l’entracte le onzième tour joué carton plein a réservé sa part de suspense. Le vingt-deuxième tour a été réservé aux participants qui n’avaient pas gagné et le dernier tour a permis de vider l’estrade de ses soixante-quinze lots, dont des canards gras, des repas, un bon d'achat de 100€ à l'épicerie du village.

Le club de l'Amitié donne rendez-vous à ses adhérents pour le repas de printemps qui aura lieu le 27 mars dans cette même salle des fêtes autour du traditionnel chevreau à l’oseille.

 

 

Une constructive AG de la CUMA de Sénergues

Vendredi 16 février le président Francis Clot avait le plaisir d’accueillir une quinzaine d’adhérents fidèles à ce rendez-vous annuel. D’emblée il est abordé le thème des frais généraux, bien maitrisés. Puis Yvan Goudy trésorier fait le point détaillé de l’utilisation de chaque matériel, les frais afférents aux contrôles obligatoires, les coûts de fonctionnement horaire de chacun etc… Il explique les règles comptables d’amortissement et de vétusté. La trésorerie est saine et le taux d’endettement qui est bon se situe en dessous des normes préconisées en la matière.

Tout le monde s’exprime et fait des propositions quant à l’utilisation de certains matériels dont chacun convient qu’il faut être vigilent sur le suivi et l’entretien ainsi que sur la propreté lors du retour après utilisation.

Perspectives 2018 :

Il n’est pas prévu de renouvellement de matériels pour cette année. La discussion s’engage sur l’éventuelle acquisition d’un plateau fourrager supplémentaire qui serait affecté au territoire Est de la commune, et sur l’achat d’un déchaumeur d’occasion.

Cette constructive Assemblée Générale s’est achevée autour d’un convivial verre de l’amitié.

 

 

Une Assemblée Générale très constructive pour Lous Castelous

Vendredi 2 février, le président Benoît Clot avait le plaisir d’accueillir une vingtaine de membres du groupe pour l’AG annuelle à laquelle Jean-Claude Richard adjoint, représentait la municipalité. D’emblée Benoît Clot donne la parole à Ginette Panissié, trésorière, qui présente le bilan financier de chaque manifestation de 2017. Toutes sont excédentaires sauf le Thé Dansant de juin en léger déficit. Puis le président après avoir évoqué la mémoire de Gérard Falco décédé en juillet 2017, co-fondateur et ancien président du groupe, retrace les activités dont la fête de l’inauguration du Sécador en chansons, la sortie enrichissante au musée de l’accordéon à Arnac, les participations au marché gourmand de la fête d’été et au marché de Noël sans oublier les festivités de Sainte-Foy et le Père Noël vert du Secours Populaire. Ces deux comptes rendus sont approuvés à l’unanimité.

Renouvellement du bureau :

Benoît Clot est réélu à la présidence. Ginette Panissié est reconduite au poste de trésorière secondée par Éric Delouvrier. Lucie Clot est nommée secrétaire avec Claudette Costes adjointe.

Une année 2018 pleine de projets :

Après avoir fait le constat à l’instar d’autres groupes folkloriques de la baisse des sorties, Benoît Clot, annonce les dates retenues à présent. Le 18 mars Les Musicaïres del Païs à Sénergues, puis le 8 avril animation à Almont-les-Junies, suivis le 12 mai de la participation au 20ème anniversaire des Musicaïres. Début juin fête de la cerise à Vieillevie. La Nuit de la Bourrée est maintenue. Elle aura lieu le 20 octobre. La réflexion s’engage sur le Thé dansant du printemps. Il ne sera pas renouvelé mais remplacé par un déjeuner aux tripous en lien avec une autre association ou manifestation à une date à déterminer. Par ailleurs il va être programmé des rencontres intergroupes avec Les Tégalos et Les Ventre Nègre pour le printemps et ou l’automne. Pleins de projets d’animations liés aux traditions locales anciennes mais toujours en vigueur sont à l’étude pour des manifestations ponctuelles.

Une grande discussion s’engage au sujet du voyage dont il ressort qu’il se fera dans la semaine du 20 au 26 août. Deux destinations sont choisies : l’Irlande suivie de la Bretagne, toujours en lien avec le folklore local.

Cette assemblée s’est poursuivie avec la dégustation de la galette des rois.

Reprise des répétitions : vendredi 9 février aux horaires habituels à la salle des fêtes de Sénergues.

 

 

 

Le nouveau bureau du club de l’Amitié est déjà au travail

Les nouveaux administrateurs du club de l’Amitié élus le 16 janvier, lors de la dernière Assemblée Générale, se sont réunis ce 24 courant pour nommer les membres du bureau. Les dix administrateurs présents ont élu Présidente Solange Ladrech, vice-président Norbert Fayel, trésorière Monique Brégou, adjointe Marie-Noëlle Gaillac, secrétaire Pierre Mathieu, adjointe Ginette Richard. La commission des fêtes est constituée de Nicole Cavalié, Denise Fayel, Colette Maurel, et André Christien.

La réunion s’est poursuivie avec l’élaboration et l'organisation des prochaines manifestations dont le quine qui aura lieu le dimanche 25 février à la salle des fêtes de Sénergues. La réflexion a porté sur le choix des gros lots et des organismes à contacter pour demander des lots. Le traditionnel repas de printemps est maintenu. Il se déroulera en principe le mardi 27 mars autour d’un chevreau à l’oseille.

La sortie d’un jour se fera en direction de Sarlat avec visite de la ville et déjeuner sur place. L’après-midi sera consacré à la découverte des quatre salles des grottes de Lascaux. Elle est prévue dans la première quinzaine de Juin. La date sera précisée prochainement.

Le voyage d’automne, du 16 au 19 septembre inclus, aura pour destination l’Ardèche. Au programme Vogüé, plus beau village de France, les gorges de l'Ardèche, la caverne du Pont d'Arc, la grotte Chauvet, Entraigues le village de Jean Ferrat avec visite de sa maison et spectacle. Le prix est de 469 € par personne. Les réservations sont à faire dès à présent auprès des membres du club.

 

 

Le Relais Paroissial a quiné

Le Relais Paroissial de Sénergues, dimanche 28 janvier, a tenu son quine annuel en présence du frère Ismaël, des représentants des relais paroissiaux voisins et d’associations. Le dramatique accident survenu le matin même qui a endeuillé le bourg de Saint-Félix-de-Lunel a contrarié l’habituelle présence des habitants de cette commune à ce quine. Néanmoins la salle des fêtes de Sénergues s’est progressivement remplie d’amateurs de sensations fortes.

C’est Georges Costes, en parfait maître de cérémonie, qui a distillé les fatidiques numéros de la chance tout au long de l’après-midi. Les heureux gagnants se sont partagés près de 90 lots dont des quarts avant et arrière de cochon, des caissettes de canard gras, des lots de volailles. Le gros lot, un Cookeo joué à carton plein, a été remporté par Marie-Noëlle Todoran.

Les responsables du relais, très sensibles à tous les lots offerts par les particuliers et les commerçants, expriment toute leur reconnaissance aux généraux donateurs qui ont permis à ce quine d’avoir un résultat qui assure au relais une partie de ses frais de fonctionnement annuel.

 

 

 

 

Les atouts du territoire mis en avant lors des vœux du Président de la CCCM

Vendredi 19 janvier 2018, Jean-Marie Lacombe Président de la Communauté de Communes Conques-Marcillac, en présence de Michelle Buessinger, Anne Gaben-Toutan, conseillères départementale, du lieutenant Léger commandant de la brigade de gendarmerie de Marcillac-Rignac, de Patrick Delagne du centre de secours de Marcillac, est venu présenter les vœux de la CCCM à la salle des fêtes de Sénergues. Mr le maire, Paul Goudy, dans son mot de bienvenue s’est déclaré ravi d’accueillir la CCCM. «C’est une chance de l’avoir avec la volonté de faire avancer l’ensemble de nos territoires ruraux dont équilibre est perpétuellement fragilisé par les décisions des pouvoirs publics, comme la menace d’une suppression d’un poste au RPI Espeyrac-Lunel-Sénergues par exemple. Mais on y croit en on se battra » concluait-il.

Jean-Marie Lacombe a salué et remercié la centaine de participants, membres du conseil communautaire, maires, adjoints, élus des conseils municipaux, personnels, agents communautaires et municipaux, membres des diverses associations de la CCCM. Il est ensuite revenu sur 2017 avant de se projeter sur l’année qui s’ouvre.

2017 année de lancement de trois projets : 1) le projet social avec un accompagnement ADEFPAT et la participation de tous les acteurs sociaux, a abouti avec un plan d’actions proposé aux élus et validé en conseil en fin d’année. 2) le projet culturel est en cours de réalisation avec également un accompagnement ADEFPAT. Un point d’étape a été présenté au bureau du 15 janvier. 3) le projet de territoire auquel sont associés à côté des élus, les acteurs économiques, artisans, commerçants, agriculteurs, viticulteurs, professionnels du tourisme… Ce projet de territoire s’inscrit dans la continuité du PETR, en parallèle de ceux de territoires voisins.

« L’aboutissement de ces trois projets nous permettra de mener des actions clairement définies et ce sur l’ensemble de notre territoire » soulignait le président.

L’année écoulée a vu se réaliser la réfection du chauffage de la piscine de Marcillac, des travaux d’accessibilités au collège Kervallon, mais aussi le lancement avec succès du dispositif carte multi-activités pour 230 jeunes, le renouvellement de l’opération j’apprends à nager. Puis le président précise que le Très Haut Débit (THD) sera accessible à tous les habitants de notre territoire d’ici 5 ans, grâce à la mobilisation de l’Aveyron, du Lot, de la Lozère qui se sont réuni pour augmenter le nombre de prises. Il souligne l’effort financier du département pour cet équipement indispensable à l’aménagement du territoire.

2018 une année riche en projets et réalisations : 1) élaboration du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) pour un développement harmonieux et la préservation de nos richesses patrimoniales et paysagères du territoire avec une mention particulière pour Conques. Elles nous ont permis d’obtenir le label Vignobles & Découvertes, Grand Site d’Occitanie et prochainement Grand Site de France pour le site classé de Conques. 2) la future maison de santé pluridisciplinaire de Saint-Cyprien fait partie du pôle santé qui regroupe les professionnels de la santé de Marcillac, Saint-Christophe et Saint-Cyprien. L’étude de faisabilité est validée, l’architecte retenu. Les travaux devraient être achevés courant 2019. 3) les investissements concernant la voirie se poursuivront avec l’entretien des ouvrages d’art, les ponts, et la mise en sécurité de carrefours. 3) le schéma de signalisation communautaire verra son aboutissement avec la pose des panneaux de signalisation routière avant celle d’information locale au service des acteurs économiques et touristiques. 4) la piscine de Saint-Cyprien verra la réfection complète des revêtements de ses bassins. 5) les déchets ménagers ont vu des évolutions en 2017 avec la suppression de la zone de dépôts de Lunel et la mise en place d’une déchetterie mobile sur Lunel et Sénergues. En 2018 une étude sera lancée pour rechercher le positionnement d’une future déchetterie centralisée entre Nauviale et Saint-Cyprien. 6) le déploiement du dispositif Rézo Pouce, auto stop sécurisé, pour toutes les personnes âgées de plus de 16 ans sera effectif.

Le président poursuit avec la construction de la Maison de Service au Public (MSAP) qui abritera les services de CCCM, mais aussi ceux du Trésor Public, toutes les associations sous convention, avec un espace de co-working. Ce bâtiment se veut exemplaire en terme énergétique avec une consommation de 30% inférieure aux normes en vigueur. Ce bâtiment sera livré mi-2019.

« Nous devons être conscients que notre territoire a des atouts. C’est à nous d’en tirer le meilleur mais c’est ensemble que nous arriverons. J’ai confiance en l’avenir de notre territoire. Je souhaite que 2018 soit prolifique en terme de nombre de réalisations des projets communaux et intercommunaux », devait conclure Jean-Marie Lacombe avant d’inviter à un moment d’échanges et de convivialité autour du buffet sous les applaudissements.

 

 

 

Le club de l’Amitié renouvelle son bureau

Mardi 16 janvier près de quatre-vingt-dix membres du club, un record, se sont réuni à la salle des fêtes de Sénergues pour l’assemblée générale de leur association en présence de Jean Gaillac président du club d’Espeyrac venu avec une petite délégation. Solange Ladrech, secrétaire, dans son mot de bienvenue à remercié tous les présents. Elle a ensuite souligné l’arrivée de quatre nouveaux adhérents ce qui permet au club d’avoir un effectif stable avec 109 membres. Elle précise que suite au décès de Gérard Falco, ancien président décédé en juillet 2017, il faudra procéder à de nouvelles élections ce jour même. Puis en tant que secrétaire elle fait ensuite le compte rendu moral des activités de 2017, réunions, voyages, organisation du rallye du secteur 8, repas etc... Monique Brégou, trésorière, présente le bilan financier détaillé en léger déficit de l’exercice de l’année écoulée. Ces deux comptes rendus ont été approuvés à l’unanimité.

Pendant que les convives dégustaient l’excellente galette des rois offerte par le club, qui a couronné une vingtaine de rois et de reines, les membres du bureau sortant ont dépouillé les bulletins de vote. Les dix candidats anciens et nouveaux ont tous été élus. Jean-Claude Richard, adjoint, qui représentait la municipalité, après avoir excusé Mr le maire, a présenté ses félicitations au nouveau bureau et a souligné l’importance du rôle des associations pour l’animation et la vie de la commune.

Les nouveaux élus vont se réunir prochainement pour élire leur nouveau bureau et préparer le prochain quine du club prévu le dimanche 25 février.

 

  • Accueil
  • Météo de Sénergues
  • Galerie photos
  • Agenda
  • Annuaire
  • Contacter la mairie
  • Localiser la commune
  • Plan du site web